top of page
  • Constance Ferrand

Quel avenir pour le CPF en 2023 ?

Dernière mise à jour : 13 févr. 2023

L'instauration d'un reste à charge a été voté. Quelles conséquences à présent pour la formation professionnelle ? Décryptage dans cet article dédié au sujet.


Qu’est-ce que le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation recense les heures de formation acquises tout au long de votre vie active. Il remplace le droit individuel à la formation (DIF) depuis 2019. Tous les actifs français en sont bénéficiaires, que vous soyez salarié, indépendant, auto-entrepreneur ou demandeur d’emploi.


Son but ? Vous aider à vous former, que cela soit pour changer de métier, gagner en compétences, vous reconvertir… Il est utilisable à tout moment de votre vie professionnelle et vous permet ainsi de financer entièrement ou partiellement une formation certifiante.

Il est abondé chaque année d’un certain montant selon votre situation. Les montants acquis peuvent se cumuler au fil des années, jusqu’à 5000 euros, qui représente le plafond. Vous cotisez tout au long de votre vie active, jusqu’à votre retraite.


Qu’est ce qui change en 2023 ?

Les conditions d’utilisation du CPF évoluent. En effet, dans le cadre de la loi de finances 2023, un amendement concernant un reste à charge a été voté. Cet amendement instaure une participation du titulaire du compte lorsque celui-ci souhaite souscrire à une formation.

Peu importe le montant des droits qui auront été cumulés, le titulaire devra payer un certain pourcentage du prix de la formation. Le coût supporté par le titulaire du compte sera proportionnel au montant de la formation, dans la limite d’un plafond fixé à une somme forfaitaire. Cela concerne toutes les actions de formation, les VAE ou encore les Bilans de Compétences.


Il y a cependant des exceptions qui ne seront pas concernés par ce reste à charge : – les demandeurs d’emplois – les salariés qui co-construisent un projet avec leur entreprise : dans ce cas-là, l’entreprise pourra abonder.


Quelle suite ?

Le pourcentage du reste à charge devrait être communiqué prochainement et être compris entre 20 et 30% du prix global de la formation. Cette loi devant être appliquée au cours du second trimestre 2023, il est donc plus que jamais temps de passer à l’action maintenant si vous souhaitiez vous former !


N’hésitez pas à me contacter si vous hésitez encore, un premier échange n’engage à rien et permet de vérifier l’adéquation entre ce dispositif et votre situation. Je reste à votre écoute et à votre disposition !



Posts récents

Voir tout
bottom of page